Retour à l'accueil

Première banque centrale du G10 après la Fed à remonter son taux, en dépit d’une inflation toujours faible


https://www.la-francaise.com/fileadmin/user_upload/EssentielMarches.jpg


Après un début de semaine calme, mercredi a été une journée intéressante :

  • Janet Yellen a eu un discours accommodant, insistant sur le fait que les projections économiques sont très incertaines. En particulier, elle a indiqué que la vigueur de la remontée de l’inflation restait une inconnue. Le marché a eu une réaction assez marquée, avec un taux 10 ans américain en baisse de 5 bps et des marchés émergents en forte hausse.

  • La Banque du Canada tenait son comité et a augmenté son taux directeur comme attendu. Les banquiers centraux avaient largement préparé le terrain ces dernières semaines, mais le ton était encore plus rigide que prévu, ce qui a fait monter les taux et le dollar canadien. Nous trouvons que ce mouvement est très fort, d’autant que l’inflation reste faible au Canada. Nous avons donc initié une position vendeuse de dollar canadien contre couronne norvégienne, cette dernière n’ayant pas réagi à des chiffres d’inflation élevés. 

Au global, les marchés obligataires ont consolidé leur baisse des dernières semaines à travers une baisse des taux réels. Les marchés actions affichent une performance intéressante (+1,7% sur l’Eurostoxx, +3,9% pour le MSCI EM notamment).

Le change émergent est en hausse (+1,3% pour la livre turque, +2,3% pour le réal brésilien, et +1,7% pour le peso mexicain). Nous conservons nos positions dans ces devises qui offrent un carry important dans un contexte d’inflation émergente en reflux. Nous sommes d’autant plus confiants dans ces positions que ces devises sont très peu chères en valorisation d’un point de vue historique.

Nous conservons également inchangée notre exposition en actions Euro (15%). La saison des résultats qui arrive devrait être un catalyseur positif pour ce thème. Nous attendons une croissance de 11% des bénéfices par action.

Cette semaine, le mouvement principal a été l’initiation d’un short dollar canadien face à la couronne norvégienne.