Retour à l'accueil

Les chiffres macroéconomiques confirment que l’économie américaine est en bonne santé


https://www.la-francaise.com/fileadmin/images/Actualites/2017/EssentielMarche_Gilles.JPG


Voici les points qui ont retenus notre attention cette semaine :

  • Les stocks de pétrole mardi sont sortis nettement sous les attentes. Le baril affiche un gain de +8,4% sur la semaine, et a poussé les taux américains à la hausse
  • Les chiffres macroéconomiques américains avec le PIB du 2ème trimestre qui était évidemment attendu. Il sort finalement à +2,6% contre +2,7% espéré. Nous avons donc la confirmation que la faiblesse du premier trimestre n’était que transitoire. L’économie américaine se porte donc toujours plutôt bien. Le point négatif était l’indicateur du coût du travail, qui continue de croître à un rythme très faible. La hausse des salaires, levier principal d’une véritable reprise de l’inflation, n’est toujours pas présente
  • La Fed a sans surprise laissé son taux inchangé mercredi soir, et le communiqué a été perçu comme prudent à la marge
  • En zone Euro, les chiffres d’inflation ont surpris à la hausse, surtout en Allemagne qui affiche +1,7% sur un an glissant. Malgré tout, la réaction sur les taux allemands est timide, avec une variation sur la semaine de +0,02%
  • Enfin, les résultats des entreprises sont sortis globalement de bonne facture : 57% de surprises positives en Europe et 77% aux Etats-Unis. Du grand classique, mais qui aide tout de même le S&P à franchir un nouveau record.

 

Nos convictions restent globalement inchangées. Nous continuons de penser que les taux américains sont trop bas et que le marché anticipe trop peu de relèvement monétaire par la Fed. Nous restons donc positifs sur le dollar. 

Nous pensons que les taux américains vont davantage monter que les taux Euro, et cela se matérialise : +6bps pour le 10 ans américain contre +2bps pour le Bund cette semaine.

Nous restons positifs sur les actions Euro et sur les marchés émergents. Ces deux zones affichent une bonne conjoncture macroéconomique et nous pensons que les flux positifs vont continuer.